ANDRÉLIS-RYE
 
     
   

 

TEXTES

retour page précédente

   

HENRI NESME
 

   

L'exposition "Tendances" s'est ouverte depuis plusieurs années sur une aire plus large, dépassant le cadre régional de Rhône-Alpes, pour accueillir des créateurs venus d'ailleurs. Cette année, en l'absence d'un thème commun, le choix de cinq plasticiens a pris en compte l'utilisation par ceux-ci de supports traditionnels, toile ou papier, et l'emploi de différentes techniques - peinture, dessin ou photographie - pour une expression ou des recherches personnelles.

 

La série des divans d'Andrélis-Rye offre au regard la quiétude d'un intérieur que semble remplir à lui seul un coussin pansu et plissé, corps réduit ou torse habillé d'une garniture mouvementée. L'ordre de la scène, peut-être en attente, suggère la moiteur d'une "méridienne" non entamée, le retrait à l'intérieur d'une pièce au jour filtré, dans un silence où s'inscrit le rapport - l'antagonisme possible - des objets. Ici, la légèreté du tracé et de la couleur laisse transparaître les qualités du support, un papier journal imprimé, réalisant en quelque sorte une surimpression des formes.

 

/.../  

texte d'Henri Nesme, conservateur du musée Hébert
pour le catalogue de l'exposition "Tendances 98, peintures, techniques mixtes, dessins, photographies"
Musée Hébert - 38700 La Tronche Grenoble
14 novembre - 24 décembre 1998
 

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   


 

 

 

 

 

 

tous documents du site Andrélis-Rye©ADAGP Paris 2014
sauf mention d'un autre copyright
 

 

 

haut de page